Barrages amazoniens : comment EDF et GDF Suez « étudient » les territoires indigènes avec l’appui de l’armée

Un Tiers Chemin

Du Testet à l’Amazonie en passant par Notre-Dame-des-Landes, les populations locales résistent à la destruction de leur patrimoine écologique. La réponse des autorités coloniales est souvent la même : la répression violente. Les Munduruku ont ainsi assisté à la destruction de leur plus important site sacré, les chutes du Sete Quedas, pour permettre l’exploitation minière de leur territoire. Ce détour outre-Atlantique pose donc une bonne question : quid de la préservation de nos lieux sacrés ? Même si le processus a été plus progressif, le fait que les divins fleuves de Gaule (Sequana, Souconna, Matrona) soient pollués au point qu’il n’est plus possible d’en boire une gorgée ne relève t-il pas de la même problématique ?

Crédit photo : Amazon Watch Crédit photo : Amazon Watch

Après Belo Monte, le bassin du rio Tapajós, l’un des principaux affluents de l’Amazone, est la nouvelle cible des constructeurs de grands barrages. Le gouvernement brésilien voudrait faire construire au moins…

View original post 1 397 mots de plus

Publicités

A propos lulu

free partie, nature/rando, loisirs créatifs, habitats alternatifs, spiritualité....
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s